Les quatre « animaux célestes » du Feng Shui

Tortue noire, dragon vert, tigre blanc, phénix rouge : telles sont les appellations exotiques des quatre animaux célestes ou quatre gardiens du système San He du Feng Shui traditionnel. Il s’agit d’un principe d’analyse très important connu de tous les passionnés de cette discipline. Comme tous les experts, nous recherchons lors d’une analyse la présence de cette configuration matérialisée par des montagnes, collines, élévations de terrain ou bâtiments qui protègent l’habitat du vent et lui permettent d’accumuler le bon Qi ou énergie vitale pour le bienfait des résidents de la maison ou de l’immeuble.

La tortue noire, à l’opposé de la façade où se trouve la porte d’entrée, assure la protection de la famille, la santé, la longévité : c’est l’animal céleste le plus important.

Ensuite vient le dragon vert situé, conformément au principe Yang, à gauche lorsque à l’intérieur de la maison on est face à la porte d’entrée et qui soutient la prospérité, l’activité professionnelle, le pouvoir masculin, la vitalité.

Le tigre blanc, à droite, représente le Yin et doit être légèrement plus bas que le dragon vert, lui-même plus bas que la tortue noire : il favorise la communication, les relations interpersonnelles ainsi que le pouvoir féminin et la protection des enfants.

Enfin, le phénix rouge représenté par une petite surélévation du terrain, un muret ou une haie à l’avant, de loin le moins important des quatre animaux célestes, représente l’union du Yin et du Yang et permet de retenir le Qi et de l’accumuler à l’emplacement du Ming Tang, l’espace dégagé devant la maison.

On lit parfois que la tortue noire doit être au nord, le dragon vert à l’est, le tigre blanc à l’ouest et le phénix rouge au sud. A l’origine de ces appellations et uniquement pour des raisons mnémotechniques, ces structures du paysage et de l’environnement ont été associées aux quatre grandes constellations situées dans le ciel de la Chine antique : la tortue noire étant la constellation du nord, le dragon vert celle de l’est, le tigre blanc celle de l’ouest et le phénix rouge celle du sud.

En fait, en Feng Shui traditionnel, ces structures qui entourent la maison n’ont pas à être dans une direction cardinale particulière : la seule référence pour leur placement c’est la façade de la maison ou de l’immeuble sur laquelle se trouve la porte d’entrée. Mais il faut également tenir compte d’un autre système du Feng shui traditionnel, le San Yuan, pour lequel, dans certains cas que seules la détermination de la façade idoine et la mesure de sa direction avec le Luo Pan, la boussole spécifique au Feng Shui, permettent d’analyser, il est parfois indiqué d’avoir un immeuble ou une montagne à l’avant mais à une distance adéquate.

En l’absence d’un ou plus de ces animaux célestes, seule une analyse approfondie de l’habitat lui-même permet de trouver des solutions pour remédier à l’impact défavorable qui en résulte. En tout état de cause, des images ou des objets représentant ces animaux ne sont strictement d’aucune utilité.

 

Attention : La porte d'entrée n'est pas toujours en façade. Elle peut être située à l'arrière, à droite ou à gauche selon la configuation de votre maison ou de votre appartement. On ne peut pas se fier à cette règle toute prête. Geneviève 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :