LA MEMOIRE DES CHOSES

Publié le par Feng Shui Entreprises & Maisons

Quand on a vécu, et étudié la nature de certains phénomènes et faits survenus dans certaines maisons, certains lieux, on peut se demander si les murs ou les objets ne s'imbibent pas selon la mentalité ou la personnalité des occupants de maisons, ou des possesseurs de certains objets. C'est comme si les choses retenaient la chaleur humaine, s'en gorgeaient, en gardant une sorte d'empreinte de toutes les scènes, de toutes les émotions qu'ils ont vu se produire au fil des ans. C'est de cela que je vais vous entretenir aujourd'hui.

La plupart des problèmes paranormaux sont dus au fait qu'une ou plusieurs personnes ont influé sur la matière. Prenons d'abord l'exemple des maisons, ou des appartements. Plusieurs cas peuvent être définis, selon que les habitants précédents étaient très attachés à leurs biens, à leurs murs, à ce lieu qui constituait leur univers, ou, qu'au contraire, ils y ont connu d'ineffables souffrances. Dans un cas comme dans l'autre les murs se sont imprégnés de leur énergie vitale, la pompant peu à peu à la façon d'une éponge. 

Cette énergie, des années après, peut se manifester selon le sort qu'ont connu les dits locataires soit par des manifestations brutales ( objets déplacés ), soit par l'émission d'ondes maléfiques pouvant entraîner des dépressions irréversibles, voire des maladies graves, soit par une rémanence apaisante qui fait dire aux nouveaux habitants qu'ils ont trouvé le logement de leur rêve. Ces derniers ont toutes les chances de mener une vie paisible, dépourvue de conflits majeurs. 

Par contre, les autres ne se sentiront jamais chez eux, et éprouveront vite le besoin de partir, d'aménager ailleurs, sans trop comprendre le pourquoi des choses. S'ils cèdent à cette impulsion, ils auront toutes les chances de se retrouver eux-mêmes quelque part ailleurs, et ne sauront sans doute jamais à quoi ils ont échappé. S'ils préfèrent se dire qu'ils ne se font que des idées ridicules, et qu'ils ne seront pas mieux ailleurs, ils risquent de gâcher leur vie, voire de la mettre en péril. Comme quoi, il faut parfois écouter les petites voix qui nous incitent à changer d'air, afin de connaître une vie meilleure. 

J'ai conté par ailleurs les phénomènes auxquels j'ai assisté et l'apparente malchance qui me poursuivait durant les quelque 30 ans d'habitation presque exclusive dans les mêmes lieux. Le jour où j'ai choisi d'emmener ma famille ailleurs, loin de cette vieille maison qui avait dû connaître bien des drames, en-dehors de ceux vécus nous-mêmes, je me suis senti libéré. C'était comme si une étreinte venait de se desserrer autour de moi. J'étais enfin libre, comme un prisonnier venant de quitter sa cellule, et tout ce que j'entrepris ensuite aboutit à des réussites inespérées. Il est vrai que nous nous logeâmes toujours dans des maisons neuves, des maisons sans passé.

 

Dans un autre domaine, il convient aussi de se méfier des objets. Ils ont, eux aussi, une âme d'autant plus pertinente qu'ils sont plus anciens. Et cette âme peut être extrêmement dangereuse quand elle a été formée au contact de peuples étrangers pratiquant la magie noire. Il existe encore, en effet, des lieux où des masques ou des statues, par exemple, sont chargés volontairement afin de nuire à leur possesseur. Les personnages visés ont pu en être les victimes, ou s'en être débarrassés, et les acquéreurs héritent aussi parfois de maléfices ne leur étant pas destinés. Avis donc aux touristes amateurs de curiosités dont la provenance demeure indéfinie. 

Il convient encore de savoir que les miroirs, issus de brocantes par exemple, peuvent être profondément nocifs. Ce n'est pas pour rien que l'on nomme une grande glace mobile une Psyché! Si ce miroir a eu sous les yeux ( si l'on peut dire ) tous les écueils d'une vie chaotique, voire quelque violence ou même meurtre, il rayonnera les ondes négatives enregistrées durant de nombreuses années, et pourra être la source ignorée d'autres violences ou meurtres du même type. 

Lorsqu'on utilise en FENG SHUI des miroirs afin d'harmoniser un lieu défini, il convient d'être des plus prudents, car un miroir placé sur un rayon tellurique, peut renvoyer ce rayon dans quatre directions différentes. Il convient donc d'en faire neutraliser les ondes nocives électromagnétiques par des spécialistes, si l'on ne veut pas augmenter les pollutions dans les appartements, les bureaux, maisons, etc... 

On le voit, nous sommes entourés d'imprégnations du passé, et il convient d'en faire la part, sans se croire pénalisé par le sort. Une attitude positive permanente suffit parfois à rendre inoffensif les plus malicieux des rayonnements. Mais encore faut-il croire à l'influence de l'entourage dans la vie quotidienne, ce qui devient quasiment impossible dans un monde permissif comme le nôtre, imbibé du rejet systématique de tout ce qui paraît dépassé par le modernisme. Là réside le danger ! 

A force de ne pas croire à l'invisible, on en oublie ses réalités, et donc les dangers encourus. L'électricité, par exemple, n'est pas visible, mais connaissant son existence et ses dangers, vous ne risquez pas l'électrocution. Si vous acceptez l'idée que les choses ont une âme, et que celle-ci peut, parfois, provoquer drames et catastrophes, vous vous en préserverez automatiquement. Un peu comme si vous disiez aux murs ou aux miroirs : "Je ne te crains pas, car je sais ce que tu peux être, et m'en méfie. Tu n'auras pas barre sur moi !

Autrement dit, s'il convient de réagir prudemment quand on soupçonne quelque intervention occulte, il suffit souvent de faire face en étant positif pour désamorcer le maléfice. Et si cela ne suffit pas, n'hésitez pas à changer d'air, ou à vous débarrasser de l'objet soupçonné. Ce n'est pas pour cela que vous vous déconsidérerez. Se défendre devant les aléas de la vie est un devoir si l'on veut bien se porter, et parfois survivre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article